l'apprenti art-chimiste (labo de secours)

3 août 2013

Les bêtes qui rampent, volent et glissent (et tout le reste)…

Classé sous Non classé — l'apprenti art-chimiste (labo de secours) @ 18 h 58 min

Salut les p’tits chats!

Aujourd’hui comme vous l’avez compris, on va faire un tir groupé sur les monstruosité du monde du Carrefour. On va un pas prendre de personnage en particulier, mais toutes les saloperies qui traînent les chemins, les sous bois ou les rues des villes. Pour faire simple on va parler de:

« Toutes les entités d’ici ou des autres lieux dans l’espace ou dans l’espace entre les espaces, les choses quasi-innommables qui marchent sur le vent depuis les lointains champs stellaires, qui se tordent dans les angles inconnus et les courbes. Les bêtes immondes qui rodent en riant dans l’ombre des sept seuil et au delà. »

Introduction au Finis Gloriae Mundis (Livre des Révélations; L’Oeil des Mondes; Tables des Mille Vérités; l’E Triviis Canes)

 

Alors commençons tout de suite avec du lourd. Pour que vous compreniez pourquoi elles se retrouvent ici il faut déjà savoir deux trois petites choses au sujet de la planète Terre en 3997. Premièrement elle a été déserté par une énorme partie de la population, il ne reste aujourd’hui que les gens qui n’ont pus partir et ceux à qui on a plus ou moins interdit le départ (pour diverses raisons). Mais tous ceux qui sont partis, il fallait bien qu’ils aient un endroit où aller vous aller me dire. Et ben c’est simple entre 3570 et 3947 la Terre s’est affairée à coloniser (ni plus ni moins) certaines planètes (toutes bien sûr étaient déjà habitées), on a appelé cette époque « le Conflit Manifeste » et à partir de 3703 « l’Exode Stellaire » . Et bien sûr où est ce qu’on a mis tout les indigènes? Ben on les as mis là où on s’en battait les couilles. Et voilà comment en 3997 la Terre est devenue une terre d’exil de tout les peuples colonisés, des exclus du Conflit Manifeste et aussi toutes les races exclues de chez elles pour d’autre raisons qui se sont retrouvée sur Terre, mais aussi toutes les races terrestres oubliées de la Terre qui sont sorties de l’ombre durant cette époque pour le moins troublée.

Voilà, maintenant vous avez la base de ce qui se passe et de l’ambiance qu’il y a sur notre merveilleuse planète bleue en 3997. On va pouvoir passer au présentations:

Les bêtes qui rampent, volent et glissent (et tout le reste)...  legion-300x245  Je vous présente donc une des races que vous verrez assez rapidement dans l’histoire, la race des Légions de la planète Ophiuchus. Colonisée par la Terre, ils furent exilés chez nous. Peuple guerrier plutôt agressif qui reviendra assez souvent dans la BD.

 

les-choses-qui-volent-au-dessus-des-arbres-300x298 Les « choses qui volent au dessus des arbres », venant de la planète « l’Enfer des Arbres » (je sais les explorateurs avaient pas bien d’imagination pour les noms). Elles, on en sait pas grand chose, surtout qu’on les a ramenés sans le vouloir. On pense qu’elles se sont cachées sur les vaisseaux du retour vers la Terre.

 

lucifer-218x300 Voici une autre race importante, les Djevelens de la planète Eljudnir. Cette planète fut la première colonisée, du coup ils ont bien eu le temps de s’installer. C’est une race qui reviendra très souvent aussi. Là vous n’avez qu’un exemple de leurs représentant, mais aucun ne se ressemble d’ailleurs.

 

les-arbres-qui-marchent-et-qui-hurlent-300x300  Et voici les arbres qui marchent, ceux ne sont pas extra terrestres du tout, ce ne sont que des arbres soumis aux radiations intenses des guerres (et oui il en fallait aussi), le seul problème c’est qu’il sont très très nombreux.

 

octobre-300x295 Un exemple d’Uforanrligien, ceux là viennent de l’Empire du Centre, colonisés durant le Conflit Manifeste, ils se retrouve eux aussi sur Terre. Pour vous donner une idée de leur peuple, vous prenez des animaux basiques et vous les passez au même rayons que ceux dont a profité Bruce Banner, ou alors vous leur faire boire un peu de la mixture du Dr Henry Jekill… Et voilà un des résultats.

img143-234x300 Et un dernier pour la route. lors celui là on ne sait strictement rien de lui, personne n’a réussi à les voir et pouvoir en parler par la suite. (faut dire qu’avec la tête en moins on parle avec beaucoup plus de difficulté)

 

Voilà, alors ce que vous avez vu ici n’est qu’une parcelle des espèces présente dans l’histoire des Chiens du Carrefour, bien sûr il y en a bien plus de présentes en réalité, mais toutes n’on pas encore été répertoriées… Et puis je vais pas tout vous balancer d’un coup non plus, il faut pas déconner. Et puis ce post commence à être un peu long.

Donc je vais sans plus attendre vous dire à une prochaine fois les chatons. A plus et longue vie et prospérité jusqu’au prochain post.

2 Réponses à “Les bêtes qui rampent, volent et glissent (et tout le reste)…”

  1. Cyndy dit :

    C’est ton histoire inventé par toi ? Il me faudrait des millions d’années pour faire un travail de titan comme ça. J’aime bien tes trais de crayon et les ombrages ^^

  2. l'apprenti art-chimiste (labo de secours) dit :

    Ouep, je suis sur un projet Bd en ce moment, pour l’instant j’en suis au one shot. Mais c’est pas dur de faire le background, faut juste que tu note toutes les idées qui te passent par la tête. tu fera le tris après. ^^
    Merci en tout cas. ;)

Laisser un commentaire

Faimdecontes |
Nuits |
Jnerbonne15 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Educationmusicale38
| Ali Menouar
| Le93stephanepolsky