l'apprenti art-chimiste (labo de secours)

31 juillet 2013

Blue Hair (49% son of bitch, 51% mother fucker)

Classé sous Non classé — l'apprenti art-chimiste (labo de secours) @ 12 h 20 min

Salut les coco-copains!

Aujourd’hui on commence les re-publications! On va essayer de faire ça de manière logique. Donc ce qui va se passer c’est que je vais les faire par personnage pour commencer et après… Ben on verra, je sais pas.

Alors vous l’avez compris, premier tir sur celle qui reste notre déesse du vice à tous, l’égérie de la dépravation, la princesse du « what the putain de fuck bordel ». Je vous re-présente donc mlle BLUE HAAAAAIR!!!

Blue Hair (49% son of bitch, 51% mother fucker) img141-213x300 <– « Je voudrais remercier ma mère, mon chien et les cigarettes pour cette nomination. Je ne m’y attendais pas du tout. Quand à tout les autres, sachez que je vous enlève la tête et que je vous chie dans la trachée. En toute amitié bien sûr. »

 

 

Voilà, merci Blue Hair…

Alors qui est Blue Hair au final? Ben moi je le sais. Mais vous tout ce que vous devez savoir pour le moment c’est ça: De son vrai nom Rune Liddel (ou aussi « Pavillon Rouge », mais c’est rare).

Comme vous le savez déjà, c’est une nana sans gros complexes, ni tabous… Ni quoi que ce soit dans ce genre là d’ailleurs. Peut être que certains d’entre vous se souviennent de sa prise de position dans « l’affaire Iznéo » il y a quelque mois par exemple:

apple-izneo-173x300

Enfin voilà quoi, une gonze libérée quoi. Avec un certain penchant pour (dans l’ordre de préférences) l’alcool, le Baseball, les gros flingues et les clopes bien sûr:

funky-beer-214x300        b.h.g.p.-nsecial-home-run-221x300     projet-zero-300x206

La femme parfaite au final… Enfin sauf quand elle s’énerve, là c’est vachement moins jouasse, voir même super dangereux au final. Mais bon on l’aime quand même. (Dites le aussi… Nan sans déconner, dites le… Vous savez pas de quoi elle est capable… Bon ben je vous aurez prévenu hein.)

Bon vous allez me dire: « Et ben le mec, il se casse pas le cul cette fois! Il nous file deux trois vieilles planches avec des explications aussi claires que l’eau des chiottes et précises comme la fourchette horaire des rdv avec les techniciens d’orange! » Et je vous répondrais que dans un premier temps je vous conchie si vous pensez ça (si vous n’y avez pas pensé, alors je vous aime). Et dans un deuxième temps: Je ne peux pas bien vous en dire plus sur les personnages pour la simple et bonne raison qu’ils font partie intégrante de l’histoire des Chiens du Carrefour, donc tout vous dire reviens à foutre en l’air tout les rebondissements de l’histoire. Donc voilà… (ça va mieux, satisfait par cette excellente explication?)

Bon allez cette fois je vous abandonne, je retourne au boulot et vous dis à demain pour un autre personnage. Tchao (<— Pas terrible hein? Ouais je sais.)

 

 

2 Réponses à “Blue Hair (49% son of bitch, 51% mother fucker)”

  1. Cyndy dit :

    Salut ^^

    Tu dis pas terrible lol tu es sévère avec toi même c’est super sympas, tu dessines bien ^^

  2. l'apprenti art-chimiste (labo de secours) dit :

    Salut ^^
    Vaut toujours mieux être sévère avec soi même, au moins t’es pas déçu. Et puis c’est mon coté maso, cuir et chaines qui veut ça. ^^

Laisser un commentaire

Faimdecontes |
Nuits |
Jnerbonne15 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Educationmusicale38
| Ali Menouar
| Le93stephanepolsky